Carême-2-Flagellation

Share

 

 

Une première semaine de CARÊME de faite. Cette semaine, le Saint Rosaire nous conduit de la première PENSÉE de RÉFLEXION à la deuxième semaine de CARÊME : la FLAGELLATION, plutôt qu’à la TRAHISON.

Je reviendrai sur la TRAHISON pour expliquer comment de vois ça comme une souffrance humaine.

Continuons notre MÉDITATION de CARÊME.

Qui est – ce, après avoir commis une faute, impliquant une victime surtout, aurait envie de se faire fouetter pour se punir.

À laisser l’image que vous avez vu dans la vidéo vous parler, les soldats romains qui ont exécuté la flagellation, d’après certaine source d’histoire racontée ici et là, ils auraient abandonné leur exécution, parce qu’ils n’en pouvaient plus à cause de la fatigue et non pas parce qu’ils ont vu qu’IL en avait eu assez.

En revenant au JE suis, M. xyz : l’ACTEUR dans une VIE Humaine,   habitant un Corps Surnaturel l’ÂME : l’Actrice Mère Nature / qui habite le Temple de Chair / chair fait avec du sang et des cellules vivantes, il peut y en avoir deux sortes. Un qui est bon, consciencieux de qui il est et maître de son art, à rendre vrai, le personnage qu’il a choisi d’interpréter. L’autre serait le mauvais; lui aussi, consciencieux de son existence vrai et maître dans son art, mais dans son cas, il s’en sert pour voler, violer, tué, à faire tous les autres crimes prémédités. Le moment de se faire prendre, il sera jugé pour toutes les actions qu’il a faites. La CONSCIENCE UNIVERSELLE du GRAND ESPRIT CRÉATEUR / le JE SUIS COSMIQUE est le SEUL QUI peut exécuter son JUGEMENT ABSOLU, dont ce JE suis, M. xyz : l’ACTEUR dans une VIE Humaine, qui un Corps Surnaturel l’ÂME : l’Actrice Mère Nature / qui habite le Temple de Chair / chair fait avec du sang et des cellules vivantes,, devra vivre comme conséquence. C’est une PROMESSE qu’il a fait à Moïse ” Si la souffrance qu’une vie ou une communauté aurait subi, se rendant jusqu’à LUI, le TOUT PUISSANT, et trouve que ça ne LUI plaît pas du tout, qu’IL vengerait cette souffrance en châtiment selon son JUGEMENT…” Dans les Saintes Écritures de l’Orient, cette PROMESSE pourrait être traduit à la LOI de KARMA.

C’est ici que la souffrance joue son grand rôle d’ouvrir le JE suis M. xyz : l’ACTEUR dans une VIE Humaine, qui habite un Corps Surnaturel l’ÂME : l’Actrice Mère Nature / qui habite le Temple de Chair / chair fait avec du sang et des cellules vivantes, perdue dans la personne humaine qu’Il a choisie d’interpréter comme personnage vrai temporairement à la LUMIÈRE de ce qui est BON et VRAI ÉTERNELLEMENT dans le JE suis M. xyz : le Vrai ACTEUR dans une VIE Humaine, qui habite un Corps Surnaturel l’ÂME : l’Actrice Mère Nature / qui habite le Temple de Chair / chair fait avec du sang et des cellules vivantes, détachée de la personne / personnage humaine dans un corps de chair limité qu’IL s’est habillé avec, parce que la VIE a été créée dans sa toute BONTÉ et dans toute sa BEAUTÉ. C’est la nature même de chacun son : Je Suis individuel dans un Corps Spirituel : l’Âme / la Vraie Actrice Mère Nature Spirituelle.

La grande cause d’une telle souffrance, c’est l’attachement à la fausse affirmation : que le corps de chair humaine qui fait le personnage choisi à interpréter pour s’y emprisonner, est plus vrai que le JE suis, M. xyz : le Vrai ACTEUR dans une VIE Humaine, qui habite un Corps Surnaturel l’ÂME : l’Actrice Mère Nature / qui habite le Temple de Chair / chair fait avec du sang et des cellules vivantes. Seule, le JE suis, M. xyz : le Vrai ACTEUR dans une VIE Humaine, qui habite un Corps Surnaturel l’ÂME : l’Actrice Mère Nature / qui habite le Temple de Chair / chair fait avec du sang et des cellules vivantes, perdue dans son habillement de la chair humaine avec toute sa nature limitée, même s’il donne son meilleur dans tout ce qu’il fait, il n’est pas exempte d’erreurs. Le cerveau humain nous montre à quel point sa capacité de bien faire à l’extrême d’une performance dans cette nature humaine est et sera toujours limitée. Ce qui veut dire que dans cette condition de vie limitée, n’importe quelle scène en exécution, n’importe quoi peut arriver.

Dans cette scène de la passion, dans cette FLAGELLATION, le CHRIST/ le JE SUIS individuel personnifié: le VRAI ACTEUR PARFAIT, avec sa conscience pure sans fautes, nous montre la capacité illimitée de ce JE SUIS : le VRAI ACTEUR habitant dans un CORPS SPIRITUEL : l’ÂME / la VRAIE ACTRICE dans toute sa pureté, même vêtue de la chair humaine, dans ce cas – ci, un corps parfait, est capable de donner à ce corps humain limité, l’endurance extrême de la chair, qui sans LUI, ce corps aurait probablement connu la mort.

Imaginez – vous l’impacte que ça du avoir eu sur les Romains en voyant comment les coups de fouettes, jusqu’à déchirer la chair, auraient dépassé la fatigue de leur corps humain.

Une scène à MÉDITER.