TROISIÈME_DIMANCHE_AVENT_GÉNÉROSITÉ

Share

 

Beaucoup de personnes penseraient que la CHARITÉ et la ROSI serait la même chose et la même ÉNERGIE de la PENSÉE; eh bien, ça ne semblerait pas être le cas. Pour quelqu’un qui vie dans l’abondance et qu’il veut donner à ceux ou celles qui en ont moins c’est comme tout à fait normal de vouloir partager, souvent par le réflexe d’agir ainsi.  Il est plus facile de donner que de recevoir; que c’a été dit. Là, l’orgueil collée ou montée à la tête, peut embarquer facilement avec une fierté sociale à se faire remarquer ce est très possible et enviable. Tandis que la CHARITÉ, même avant de faire le geste, la personne VRAIE dans ses VALEURS de la VIE doit se faire un examen de conscience et de PRIÈRE à savoir qui est vraiment dans le besoin de recevoir une telle attention qui n’est rien d’autre que de faire plaisir à quelqu’un que nous aimons; en premier et avant tout, le CRÉATEUR. Donner avec reconnaissance de SA PRÉSENCE dans celui ou celle qui se trouve dans le  besoin qui, grâce à la sensitivité sans faire de jugement ou sans lancer de pierre de reproche que la tête orgueilleuse et très souvent critiqueuse serait pressée à faire, de connaître cette personne dans le besoin qui a été mis sur le chemin de la rencontre pour que le geste de donner se fasse avec un esprit détaché quand – même bien mérité sans rien attendre de cette personne ça c’est de la VRAI CHARITÉ le ROI de toutes les VERTUES. S’il n’y a pas de cette CHARITÉ dans le cœur des HOMMES et des FEMMES, la VIE et son AUTEUR sembleraient ne vouloir rien savoir d’une telle personne. Alors que la ROSI, oui il y a le besoin de penser à qui donner parmi tous les choix qui se font annoncés ici et là par la publicité; il ne reste qu’a y répondre. Ça fait beaucoup une  grosse différence entre les deux GRANDE VALEURS de la VIE si importante..

Dans la troisième semaine de l’AVENT il serait bon de penser généreusement envers tous ces organismes qui se trouveraient en position de recevoir tout ce qu’ils pourraient ensuite distribuer là où la demande est cruciale, à moins que le donneur connait déjà où aller donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Êtes-vous un humain ?